Actus

Mercredi 18 février 2015

Architecture et habitat à l’heure du changement climatique

Les conditions météorologiques et les changements climatiques ont un impact majeur sur notre vie mais aussi sur notre habitat et notre manière de construire les logements. Les différentes projections le prouvent, il nous faut changer de philosophie : les ressources de notre planète sont limitées et le changement climatique, qui engendre une montée du niveau des océans ainsi qu’une multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes, nous obligent à faire preuve de flexibilité. Partout dans le monde, des architectes et des ingénieurs cherchent des solutions pour adapter notre habitat à ces évolutions en essayant de répondre à la même question : comment concilier confort, qualité de vie et protection de l’environnement ?

intemperie

Arte – Bande annonce – Architecture et climat

Le reportage complet est visible icihttps://www.youtube.com/watch?v=7vBAyjTLCvA

 


Mardi 10 février 2015

L’architecte Vincent Callebaut a imaginé une vue de la capitale d’ici 2050, à la demande de l’agence de l’écologie urbaine de Paris

paris_2050  paris_2050

Ce projet “Paris Smart City 2050” est le fruit d’une imagination débordante, certes un peu surréaliste, mais basé sur des technologies existantes ou en cours d’étude et qui, au final,  répond à la demande de l’agence parisienne désirant des prototypes de tours à énergie positive prenant en compte les contraintes futures de Paris.

Précurseur en l’architecture végétale, Vincent Callebaut s’est déjà fait connaître pour ses projets de fermes verticales.

Lire l’article : http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/23774/architecture-vegetale-voila-quoi-pourrait-ressembler-paris-en-2050


Mardi 3 février 2015

« L’architecte qui voit des champs à la place des toits »

champs_toits  Il souhaite également mêler architecture et horticulture dans la construction n

L’architecte anglais Oscar Rodriguez propose de coiffer les bâtiments londoniens de serres agricoles afin de ramener le parcours du champ à l’assiette à une cage d’ascenseur.

Amateur de Wing Chun, Oscar Rodriguez dessine des bâtiments  de la même façon qu’il pratique cet art martial chinois. Il voit l’implantation de surfaces agricoles sur les toits comme « l’enchaînement d’une esquive et d’une garde » face au dérèglement climatique et à la volatilité des énergies fossiles. « Si la force adverse est trop grande, cède et déplace toi pour te restructurer ». Autrement dit, en produisant des légumes et des fruits au-dessus de nos têtes, nous éviterons une  logistique lourde et nous mettrons à l’abri d’une possible explosion du coût des carburants…

Lire l’article : http://www.lemoniteur.fr/150-performance-energetique/article/actualite/27355485-l-architecte-qui-voit-des-champs-a-la-place-des-toits

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s